.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Gurit rabote ses objectifs annuels et prévoit de réduire la voilure
 
Le 20-12-2018

Des pertes plus lourdes que prévu et des coûts de restructuration de sa division composants contraignent Gurit à raboter ses objectifs annuels.

Le fabricant de matériaux composites Gurit a raboté mercredi ses ambitions en termes de bénéfice opérationnel pour l'exercice en cours, dont la marge est désormais attendue à 6,5-7,5%, contre les 8-10% anticipés jusqu'ici. Dans un communiqué, le groupe de Wattwil explique cette contre-performance par les pertes plus lourdes que prévu et les coûts de restructuration de sa division composants.

Dans la foulée, Gurit a annoncé son intention de se défaire de sa division à problèmes, après la restructuration de cette dernière et la concentration en Hongrie en 2019 de l'ensemble de la production de composants.

Sans les pertes occasionnées par la division en question, la marge opérationnelle se situerait au-dessus des 8-10% visés pour 2018. "C'est une donnée très prometteuse pour le futur", a confié à AWP le directeur général (CEO) de Gurit, Rudolf Hadorn.

Revenant sur ses velléités venderesses, le dirigeant a bon espoir de trouver rapidement un repreneur pour ses activités Composants et laisse entendre que la transaction pourrait être finalisée avant fin 2019. Selon lui, Gurit n'est pas le bon propriétaire de cette unité trop petite, à plus forte raison maintenant que le groupe a décidé de mettre l'accent sur le secteur éolien.

Défection italienne

Composite Components fabrique des pièces en carbone destinées à l'industrie automobile. L'unité a vu ses revenus après neuf mois plonger de plus d'un tiers (-36%) en rythme annuel, à 11 millions de francs. Sur la même période, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 295 millions.

La diminution de la demande de la part d'un constructeur automobile italien a mené à une sous-utilisation massive des capacités de production, explique Rudolf Hadorn. En outre, plusieurs produits ont été lancés, ce qui a également occasionné des coûts supplémentaires.

La concentration de la production en Hongrie aura pour conséquence la fermeture de la deuxième usine au Royaume-Uni. L'unité compte actuellement quelque 250 collaborateurs.

Dans une note, Baader Helvea estime que la décision de Gurit de se retirer rapidement du secteur automobile est la bonne, après le constat d'échec de l'expansion de Composite Components. Le courtier genevois rappelle que l'unité a pesé sur la marge opérationnelle (Ebit) à hauteur de 200 points de base (pb) au premier semestre, mais reste neutre sur le titre (hold).

Comme on pouvait s'y attendre, l'avertissement sur résultats n'a pas été du goût des investisseurs. A la Bourse suisse, l'action au porteur Gurit se délestait de 2,3% à 889 francs à 12h50, alors que le marché dans son ensemble (SPI) progressait de 0,2%.

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved