Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Céline Renaud: chroniques d’une entrepreneure
 
Le 06-11-2018

La cheffe d’entreprise Céline Renaud a rassemblé dans un livre ses articles parus dans l'Agefi. Dédicace mercredi à Lausanne.

Comme le luthier cueille ses arbres dont il fera des instruments, Céline Renaud récolte tous les faits du quotidien d’une cheffe d’entreprise et les raconte tout au long de ses chroniques le jeudi dans l’Agefi. Désormais réunies dans un livre, ses nouvelles condensent cinquante semaines dans la peau d’une entrepreneure avec un «e». Céline Renaud sera présente ce mercredi 7 novembre à 19 heures à la librairie Payot à Lausanne pour dédicacer son livre et rencontrer le public.

Pour Céline Renaud tout part de et revient forcément à la Vallée de Joux où elle est la directrice de la PME JMC Lutherie. La rencontre avec le luthier Jeanmichel Capt a été une révélation. Elle qui était quelques jours auparavant responsable du controlling financier international d’une grande entreprise d’horlogerie devient entrepreneure, manageuse, conférencière, vendeuse… d’une petite PME. «Outre le fait que je me suis créé le plus beau métier du monde qui allie mes passions pour la nature et la musique, je me sens en mission», écrit-elle. L’entrepreneure se mue alors en «aventurier qui ne pense qu’à son dessein avec force passion et une authenticité d’une intensité hors norme.»

Les mots sont simples et authentiques, les phrases sonnent, Céline Renaud va toujours droit au but. Elle décrit ainsi avec force la rencontre avec le banquier qui lui reprochera d’avoir tout simplement «détruit de la valeur» et lui annoncera tout de go que la banque ne la suivra plus. Avec amour, elle parle de sa Vallée de Joux, des produits dont elle a participé à la création, de ses proches à qui elle ne peut consacrer autant de temps qu’elle le souhaiterait.

Les nombreux et épuisants voyages pour présenter les produits de l’entreprise, le trac avant chacune des 300 conférences – ses fameuses dégustations de sons - qu’elle donne chaque année, un dossier à défendre devant la justice, la vente des produits, la recherche d’investisseurs, l’enfant qu’il faut aller rechercher à l’école, la confrontation avec le monde universitaire... Céline Renaud n’omet rien du quotidien d’une cheffe d’entreprise. Ce regard, cette spontanéité, ce dynamisme, mais aussi cette fragilité, cette sensibilité... c’est ce que l’on apprécie tout au long de ces cinquante chroniques.

Céline Renaud aime aussi mener des combats avec beaucoup d’humour comme celui du restaurant dont la cuisine est ouverte jusqu’à 21 heures mais qui ne sert que jusqu’à 20h45, de ces conducteurs qui roulent systématiquement au milieu sur les autoroutes à trois voies ou de ces étudiants qui voulaient impérativement connaître la concurrence pour établir un business model.

«Etre entrepreneur, ce n’est pas suivre des guidelines à la lettre mais suivre son intuition et savoir où le vent ou les courants nous portent, croire en l’avenir.» Ces propos de Jean-Claude Biver, dans la préface, résument parfaitement le chemin poursuivi par cette passionnée de la vie.

A Céline Renaud qui se demandait dans la cinquantième chronique comment elle avait pu faire pour en écrire autant et si elle pourrait en faire autant à l’avenir, on ne peut que lui conseiller de continuer à s’enthousiasmer et de partager ses collectes du quotidien.

Luc Petitfrère
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved