Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Sulzer récupère ses avoirs gelés aux Etats-Unis
 
Le 13-04-2018


L'entreprise zurichoise a été libérée des sanctions américaines après que le véhicule d'investissement russe Renova a abaissé sa participation sous les 50%.

Sulzer peut à nouveau accéder à ses avoirs aux Etats-Unis. Grâce à la réduction de la participation de Renova, la société de l'oligarque Viktor Vekselberg, sous 50%, le groupe industriel zurichois a été libéré des sanctions américaines frappant des entreprises en mains russes.

Dans un communiqué transmis jeudi, l'entreprise sise à Winterthour (ZH) fait savoir que le département américain du Trésor lui a octroyé une licence autorisant le transfert de 5 millions d'actions jusqu'alors détenues par Renova. A l'issue du rachat par Sulzer de ces titres, la participation contrôlée par M. Vekselberg via son véhicule d'investissement est passée de 63,4 à 48,83% du capital-actions.

Industrie chimique

Sulzer détient désormais pas moins de 15,24% de ses propres actions. Le spécialiste zurichois des pompes et des équipements destinés à l'industrie chimique avait annoncé lundi vouloir racheter 5 millions de ses propres titres à Renova, une opération censée écarter tout doute cernant son indépendance vis-à-vis de son actionnaire de référence et lui éviter d'être à son tour pris pour cible par les autorités américaines.

Les investisseurs ont salué l'information. Le titre du groupe de Winterthour a clôturé jeudi sur un bond de 19,5% à 116,40 francs, après avoir chuté de près de 16% depuis l'annonce des mesures décrétées par Washington.

Activité entravée

Pour mémoire, le gouvernement américain a imposé la semaine dernière des sanctions à l'encontre de 24 ressortissants russes, dont Viktor Vekselberg, en réaction à l'ingérence supposée de Moscou dans l'élection présidentielle de 2016. Ces mesures s'appliquent aux entités détenues à plus de 50% par des personnes ou des sociétés russes.

Sulzer n'est plus sous le coup de sanctions américaines et peut reprendre normalement ses activités au niveau mondial, a précisé le groupe. Si ce dernier reconnaît que son activité a été fortement entravée, son développement à long terme ne devrait pas subir de perturbations. Le groupe dévoilera jeudi prochain l'état de ses commandes au premier trimestre.

24heures.ch

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved