Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Schweiter développe efficacement 3A Composites
 
Le 12-03-2018


Matériaux composites. Ce groupe industriel continue à croître, particulièrement dans le segment display.

3A Composites (autrefois connu sous le nom d’Alcan Composites) constitue le cœur exclusif de Schweiter Technologies, une société, qui a effectué 16 transactions avec succès depuis 1998 en matière de M&A, la plupart des acquisitions. Cette entreprise, qui est cotée sur SIX Swiss Exchange, a vendu en 2017 son activité d’origine de machines textiles (la société SSM) à Rieter. Schweiter a toujours su globalement conjuguer la croissance externe avec la croissance interne.

Aujourd’hui, Schweiter se concentre non seulement sur 3A Composites mais aussi sur quatre segments de marché de ce groupe-ci : matériaux de base (core materials), architecture, display (communication visuelle) ainsi que transport & industrie. Schweiter reçoit régulièrement des propositions de reprendre des entreprises, mais dans le contexte actuel qui bénéficie aux vendeurs, les bonnes acquisitions à un prix raisonnable ne sont pas légion.

La situation actuelle présente l’avantage de pouvoir mener au niveau du conseil d’administration d’intenses discussions approfondies sur ces quatre segments et les possibilités d’y renforcer la position de 3A Composites, explique Beat Sigrist, président du conseil d’administration et actionnaire important (plus de 5%) de Schweiter. 3A composites génère un cash-flow libre (free cash-flow) de l’ordre de 100 millions de francs par an.

3A Composites est leader mondial en matière de panneaux composites aluminium au travers de la marque Alucobond, qui sont essentiellement utilisés dans l’architecture et le corporate identity programme, en particulier dans l’habillage de façades, le revêtement mural et les toitures.

Le segment display le plus stable

3A Composites a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires net de 980 millions de francs (+7%, eu égard à la consolidation de la firme irlandaise Athlone Extrusions sur cinq mois). Le résultat brut d’exploitation (EBITDA) a progressé de 2% à 117,4 millions (soit une marge EBITDA d’environ 12%) et le bénéfice opérationnel (EBIT) de 2% à 90,3 millions.

La majoration différenciée des prix de vente n’a pas pu entièrement compenser la hausse des cours des matières premières. Le segment communication visuelle représente une part de 52% du chiffre d’affaires net 2017, matériaux de base (17%), architecture (20%), transport & industrie (9%) et autres (2%). La communication visuelle forme le segment le plus stable. 3A Composites a enregistré 62% de son chiffre d’affaires en Europe, 21% aux Amériques, 15% en Asie et 2% dans le reste du monde.

Les affaires du segment display ont crû plus que la moyenne de l’industrie en Europe, notamment avec une augmentation significative des ventes en Europe centrale. Par ailleurs, le segment architecture a connu une évolution en dessous des prévisions en Europe du fait des incertitudes en matière de normes sur certains marchés s’agissant de la protection anti-incendie.

A cet égard, avec ses revêtements des façades d’immeuble, 3A Composites est en avance en matière de produits ininflammables à base d’aluminium, selon Heinz Baumgartner, CEO de Schweiter. Les normes en la matière son très strictes en Russie et en Inde en particulier. Une hausse est plausible dans ce segment en 2018. La croissance a d’ailleurs été forte l'an passé en Chine, de même qu’aux Etats-Unis.

Toutefois, 3A a souffert en Chine et en Inde l’an dernier au second semestre d’une plus faible demande dans le segment des matériaux de base qui a affecté les résultats top line et bottom-line (rentabilité), à cause du découché énergie éolienne.

Finalement, la croissance top line et la rentabilité se sont de nouveau améliorées dans le segment transport & industrie (notamment les bus) du fait d’une forte progression des trains (Bombardier est un client) et de ventes vigoureuses des systèmes de sol.

La valeur boursière de Schweiter (qui n’a pas de dettes financières) ressort à 1,67 milliard de francs. Ses liquidités nettes s’élevaient à 233 millions de francs fin 2017. Cela explique le versement d’un dividende spécial de 5 francs qui s’ajoute à un dividende ordinaire de 40 francs par action.

Philippe Rey
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved