Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



«Les Suisses sont des early-adopters en matière de technologie»
 
Le 12-10-2017

Dell EMC. Selon Aongus Hegarty, président de la zone Europe Moyen-Orient Afrique, l’Europe est très en avance technologiquement sur les Américains.


Dell Technologies a dévoilé mardi, à l’occasion de son IoT Strategic Day, sa vision, sa stratégie Internet of Things (IoT), sa nouvelle division IoT ainsi que de nouveaux produits, laboratoires, programmes partenaires et modèles de consommation spécifiques liées à IoT.

Aongus Hegarty, président Europe, Afrique, Moyen-orient (EMEA) chez Dell EMC, détaille l’engagement de Dell Technologies à aider ses clients à réaliser leur avenir numérique en naviguant en toute sécurité dans le paysage complexe et souvent fragmenté de l’IoT.

Vous présidez la zone géographique Europe, Afrique, Moyen-Orient. Cette zone est-elle plus ou moins mature que les Etats-Unis ou l’Asie?

Cette zone géographique, qui inclut la Suisse, représente un très large marché. Penser que l’Europe est en retard sur les Etats-Unis en matière de technologie, est un leurre. Souvent, les Européens sont en avance, bien en amont des Américains, en ce qui concerne le mobile, le workforce et les solutions de sécurité. En Afrique, le marché est passé directement aux technologies du mobile, en faisant l’impasse sur la phase infrastructure. Dans les télécoms, il n’y a pas tout cet héritage qui domine les pays développés et qui les freine parfois.

Et en Suisse?

Les Suisses sont des early-adopters en matière de technologie et ceci est visible dans le mobile, la sécurité technologique et la transformation de la main d’œuvre. Le pays possède une productivité élevée liée à un haut niveau d’innovation.

Lors du IoT Strategic Day à New York, un robot ABB a fait la démonstration des objets intelligents connectés. Qu’a développé précisément ABB dans ce robot? Et comment s’établit le partenariat entre Dell EMC et ABB?

ABB est une entreprise basée en Suisse et un client de Dell Technologies dans de nombreux domaines, et un excellent partenaire de VMware. La démonstration comprend une passerelle Dell EMC IoT, qui est l’interface entre le robot muni d’une technologie de pointe et le système de l’entreprise.

Votre CEO, Micheal Dell a annoncé plus de 90 partenariats avec des entreprises innovantes dans l’IoT. Des entreprises suisses font-elles partie de ces 90 partenaires? Si oui, lesquelles?

A l’heure actuelle, aucun des partenaires du programme annoncé par Michael n’a son siège en Suisse, mais beaucoup sont des acteurs globaux qui opèrent en Suisse. Le programme est en phase de croissance, il y a donc définitivement des opportunités pour l’avenir.

Quels sont vos objectifs en Suisse pour le marché IoT?

Nos objectifs pour la Suisse sont les mêmes que nos objectifs globaux en ce qui concerne le marché de l’IoT. La nouvelle division IoT est le premier fournisseur mondial de solutions interentreprises pour les industries automobiles, aérospatiales et de défense.

Quels sont les secteurs d’activité spécifiques à la Suisse dans l’IoT?

Le secteur financier est un des secteurs clés avec le développement de la fintech. Les institutions financières ont deux chemins pour leur digitalisation. Soit, elles répliquent une technologie existante, au sein d’une entité séparée et réintègrent la technologie au sein de leur business model. Soit, elles changent leur système et développent de nouveaux process au sein même de la banque. Dell EMC est dans le même cas de figure, car nous avons aussi une institution financière, Dell Financial Services, dont le problème principal est l’accès au capital dans un modèle de consommation compatible avec la technologie.

Dell EMC investit dans des start-up technologiques dans le monde. Et en Europe? Et en Suisse?

Dell Technologies Capital, le bras «venture» de Dell Technologies, joue un rôle essentiel dans la stratégie globale d’innovation IoT de l’entreprise et travaille, en étroite collaboration avec la nouvelle division IOT, AI et ML technologies et solutions. Bien que nous ne portions pas de sociétés suisses dans le portefeuille, nous disposons de plusieurs sociétés en Europe, comme Graphcore, développeur de processeurs de nouvelle génération optimisés, pour accélérer les solutions d’intelligence artificielle.

Avec la technologie IoT se pose la question de la protection des données personnelles. Que pensez-vous du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), qui s’appliquera dans l’UE en mai 2018 et sur du projet de loi révisant la LPD en Suisse?

La réglementation est importante à respecter. Mais ce qui compte c’est la cohérence de ces règlementations. Le fait que tous les pays de l’UE soient soumis aux mêmes conditions, est essentiel. Pour les entrepreneurs qui couvrent plusieurs marchés. En matière de protection des données personnelles, il est important de rechercher l’équilibre entre les détenteurs des données et les individus privés.

Dell EMC, en tant qu’entreprise américaine, est soumis au Patriot Act. Quelles sont les conséquences pour les clients européens (EMEA)?

Bien que je ne puisse pas entrer dans les détails qui concernent le Patriot Act, je peux partager le fait que le programme de confidentialité et les politiques de sécurité de Dell protègent la sphère privée de nos clients de manière globale et s’alignent sur les plus hauts standards en matière de protection des données.

Cet article vous est offert par Swissquote
Elsa Floret, New York

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved