Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Alpiq devient leader européen dans la technique des caténaires
 
Le 12-10-2017

L’acquisition de Lundy Projects étend le réseau de sa filiale Kummler+Matter au Royaume-Uni.

Les entités du groupe Alpiq actives dans le domaine des caténaires peuvent se targuer d’une expérience de plus de 100 ans. Ses réalisations dans le cadre de la construction du tunnel du Saint-Gothard représentent une référence précieuse, remarquée à l’échelle internationale, en raison des exigences particulièrement élevées imposées notamment par l’exploitation mixte entre le trafic de personnes et le trafic de marchandises. L’obtention d’une grande commande pour la nouvelle ligne à grande vitesse Milan-Gênes en février le prouve. Alpiq a également le mandat de technique ferroviaire pour le CEVA. Dans ce domaine, le groupe couvre l’ensemble de la chaîne de création de valeur, de la planification à l’entretien d’installations, en passant par le montage. La filiale Kummler+Matter notamment a déjà des filiales dans plusieurs pays européens, ainsi qu’aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Équateur et au Venezuela. Le Royaume-Uni n’en a pas fait partie jusqu’ici. Il s’agit néanmoins d’un marché à fort potentiel.

L’acquisition de Lundy Projects permet d’y établir une présence, et également de devenir le numéro 1 de la technique des caténaires en Europe. «La Grande-Bretagne doit rattraper son retard en matière de technique ferroviaire et la moderniser afin qu’elle réponde à l’état actuel de la technique», souligne le communiqué d’Alpiq. Les projets concernent tant des lignes à grande vitesse supplémentaires que des électrifications complètes de lignes. Il faut simplement créer l’infrastructure nécessaire pour répondre au doublement du nombre de passagers attendu au cours des 25 prochaines années.

Chiffre d’affaires d’environ 40 millions de francs

Alpiq cherchera probablement aussi à redynamiser un peu sa nouvelle entité britannique: les derniers projets recensés sur son site datent de 2014. Lundy Projects est cependant impliquée notamment dans le projet de mise à jour et extension de la gare de London Bridge. Selon les indications d’Alpiq, Lundy Projects «compte environ 160 collaborateurs répartis sur cinq sites et dispose d’une clientèle solide». D’après des estimations d’analystes crédit de Vontobel effectuées sur la base de données d’Alpiq InTec et du nombre de collaborateurs de Lundy Projects, le chiffre d’affaires devrait se monter à 30-40 millions de francs, avec un EBITDA de 2-4 millions. Cette acquisition s’inscrit bien entendu dans le processus de diversification d’Alpiq, les investissements ciblés «dans les secteurs de croissance rentables».

Les deux parties ont convenu de ne pas dévoiler le prix d’acquisition. Cependant, pour l’analyste de la ZKB, il est clair que son ordre de grandeur reste modeste, du moins pour provoquer une réaction de l’action. «Les éléments politiques (subventionnement éventuel de l’hydraulique) ou juridiques (différend fiscal en Roumanie) en sont les éléments déterminants, puisqu’ils ont des conséquences au niveau de la stabilité financière du groupe», commente Sven Bucher.

Christian Affolter
Cet article vous est offert par Swissquote
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved