Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Starrag multiplie ses gains par plus de deux au 1er semestre
 
Le 28-07-2017

Le fabricant de machines-outils Starrag a réalisé sur les six premiers mois de l'année un bénéfice net multiplié par plus de deux à 6,4 mio contre 2,8 mio CHF un an plus tôt. Le produit d'exploitation a pour sa part enflé de 10,3% à 202,3 mio CHF mais les entrées de commandes ont fondu de plus d'un tiers à 141,7 mio CHF, détaille jeudi le compte-rendu à mi-parcours.

"Les entrées de commandes sur le premier semestre ne nous satisfont pas", a reconnu en conférence téléphonique le directeur général (CEO) Walter Börsch. Le responsable a toutefois assuré n'avoir constaté aucun nouveau report de demande. "Des décisions devront être prises dans les prochains mois et la demande devrait se reprendre en seconde moitié d'année", a indiqué le patron.

Le regain de rentabilité est largement attribué aux nombreuses mesures adoptées par la direction en faveur de la rentabilité et de l'efficience opérationnelle. "Nous allons continuer à raboter nos coûts, mais ne prévoyons pas de lancer un nouveau programme pour ce faire", a expliqué le directeur financier Gerold Brütsch.

Les réserves de commandes se sont érodées de près d'un cinquième sur six mois à 284,4 mio CHF, mais pratiquement inchangées sur un an. Starrag voit dans cette évolution l'illustration de la volatilité des entrées de commandes, au gré des décisions d'investissement de ses clients.

La demande a subi une correction importante en Europe et en Asie, tandis que le continent américain a affiché une certaine stabilité.

Par segment, les commandes dans les domaines aérospatial, énergétique et industriel ont reculé. Le secteur des transports est demeuré stable et celui du luxe a progressé.

La direction reconduit ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, à savoir des ventes en monnaies locales et une marge opérationnelle nettement supérieures à 2016.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) déplore le coup de frein sur le front de la demande, mais anticipe un regain de dynamisme au second semestre. L'établissement salue au passage la nette amélioration de la rentabilité, venant récompenser les efforts consentis en ce sens.

A 12h19, la nominative Starrag cédait 4,3% à 66,95 CHF, à contre-courant d'un SPI en hausse de 0,32%.

romandie.com

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved