Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Genève crée un pôle d'excellence de l'aéronautique
 
Le 14-06-2017

Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, la coopération entre entreprises de l'aéronautique peut s'avérer cruciale. C'est le raisonnement qu'ont opéré six sociétés de la région de Genève en s'associant pour créer un pôle d'excellence, annoncé ce mardi 13 juin par le conseiller d'Etat Pierre Maudet.

Un pôle d'excellence va réunir les acteurs de l'aéronautique sur le site de l'aéroport de Genève et les environs. (Crédits: DR)
Le 5 mai dernier, l'avionneur chinois Comac procédait au premier vol de son nouveau biréacteur C919. Les premières livraisons commerciales, prévues pour 2020, devraient marquer l'entrée de Pékin sur le marché de la construction aéronautique. Autour de Comac, près de 200 sociétés chinoises ont été sélectionnées pour prendre part au projet, en sous-traitance ou à divers stades du processus. Au Brésil, Embraer multiplie les projets de grande ampleur pour accroître sa présence sur ce marché. Partout à travers le monde, la concurrence s'accroît dans le secteur aéronautique.

Historiquement, la Suisse a toujours su se placer dans ce domaine. Avec des géants mondiaux dans le domaine de la maintenance (Jet Aviation, Air Service Basel, AMAC Aerospace à Bâle) ou de la construction d'aéronefs monomoteurs (Pilatus à Stans). Mais aussi avec des spécialistes sur la fourniture de pièces détachées, d'équipements ou de composants. Autour de Genève, l'aéronautique fait ainsi vivre plusieurs milliers de collaborateurs, avec des moteurs tels que Jean Gallay SA, Mercury Missions System International, Niklaus, TUAG ou encore Saint Jean Aero ou Kugler Bimetal.

«Un haut niveau d'expertise»

Ces six acteurs ont d'ailleurs choisi, avec le soutien des autorités cantonales, de s'associer au sein d'un pôle d'excellence aéronautique: «Genève dispose d’un tissu d’entreprises industrielles actives dans le domaine de l’aéronautique qui se caractérisent par un haut niveau d’expertise. L’objectif est de leur donner davantage de visibilité et de positionner Genève sur la carte mondiale de l’aéronautique», estime le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet qui a annoncé ce mardi 13 juin la naissance de cette alliance entre sociétés, à l'occasion du FOROM consacré à l'avenir de l'aéroport de Genève.

Concrètement, ce pôle d'excellence ne vise pas à fusionner des entreprises saines et performantes (Jean Gallay SA emploie 185 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 30 millions de francs), mais à explorer des synergies pour que chacune des sociétés membres puisse se développer en profitant de réseaux, d'infrastructures, de retours d'expériences, de partages d'informations, de démarches communes,... le tout afin de renforcer la compétitivité des différents acteurs.

Ainsi, l'expertise de Kugler Bimetal en matières de paliers pour les trains d'atterrissage pourrait s'avérer intéressante pour d'autres entreprises du pôle, non pas pour venir apporter une concurrence qui cannibaliserait le secteur localement, mais pour renforcer les solutions offertes aux clients.

Premières actions communes

Chef d'orchestre de ces virtuoses de l'industrie aéronautique suisse: l'Office de promotion des industries et des technologies (OPI) et son directeur Rolf Gobet: «Cette initiative permet aux entreprises locales de collaborer activement afin d’être plus performantes individuellement à travers une démarche collective», résume-t-il. L'objectif pour les autorités genevoises est également de positionner de manière plus claire encore la plateforme romande comme un hub majeur en matière de solutions industrielles pour l'aéronautique sur l'échiquier mondial, afin de rester concurrentiel face à de nouveaux acteurs, notamment dans les pays émergents.

Les premières actions communes sont d'ailleurs d'ores et déjà engagées, avec les procédures de renouvellement des certifications EN9100 (certification indispensable pour commercialiser produits et services dans le domaine aéronautique), mais aussi une opération de promotion commune des savoir-faire genevois dans le domaine aéronautique, afin de convaincre les grands constructeurs de faire appel à ces entreprises suisses.

Dans un avenir proche, des locaux pourraient également être mis à disposition au sein de ce pôle d'excellence, afin de permettre de développer des projets nécessitant des surfaces importantes de travail. Des équipements pourraient également être prêtés entre les différents membres du pôle, afin de faciliter les activités de R&D ou de production et rentabiliser ces équipements.

PAR MATTHIEU HOFFSTETTER
BILAN

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved