Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



SWISSMEM - Non à l’initiative pour l’autodétermination
 
Le 06-12-2018
de Swissmem

Non à l’initiative pour l’autodétermination : le peuple accorde une grande valeur à la sécurité juridique, à l'intégration et la fiabilité de la Suisse

Swissmem salue le rejet clair et net de l'initiative pour l'autodétermination. Ainsi, le peuple confirme la voie entamée par la Suisse dans la gestion des engagements internationaux. Ceci est un signal positif pour la place industrielle suisse.

Le verdict de la votation sur « l’initiative pour l’autodétermination » est indiscutable. Deux tiers des votants et tous les cantons ont rejeté la proposition de l’UDC.

Ainsi, le résultat est sans équivoque : il montre que la fiabilité de la Suisse et la sécurité juridique dans notre pays représentent des atouts essentiels de notre pays. Le peuple a également confirmé que le meilleur moyen pour la Suisse de défendre ses intérêts en tant qu'économie engagée dans le monde entier réside dans le respect des nombreux accords conclus avec l'étranger. Voici un signal réjouissant pour la place industrielle suisse orientée vers l’exportation et qui dépend de telles conditions-cadres.

Dans le cadre de la campagne de votation, Swissmem s'est engagée dans l'alliance contre l'initiative pour l'autodétermination. Nous avons réussi, avec le soutien de nombreux entrepreneurs affiliés, à montrer les conséquences fatales de l’initiative pour l’industrie. Par le biais des canaux numériques, Swissmem a atteint un million de personnes. De plus, des représentants de l'association ont participé à plusieurs tables rondes et étaient présents sur différentes affiches et dans les médias. Nous remercions tous ceux qui se sont engagés avec nous et d’autres organisations partenaires pour un non à l’initiative.

Après la votation c’est aussi avant la votation : les prochaines décisions à prendre en matière de politique européenne nous attendent déjà en mai 2019 lorsqu’il sera question de voter sur la directive de l’UE sur les armes. L’enjeu sera de savoir si la Suisse pourra toujours profiter des avantages de l’accord « Schengen/Dublin » dont font partie l’amélioration de l’état de sécurité et les voyages facilités en Europe. Swissmem s’engagera à nouveau en faveur de relations adéquates et réglementées avec l’Europe, le débouché principal de l’industrie.

Auteur : Dominique Zygmont

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved