Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



L’institut REDS de la HEIG-VD parmi les premiers lauréats du programme BRIDGE
 
Le 13-02-2018
de HEIG-VD

Nouveau programme développé en commun par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et Innosuisse, BRIDGE encourage les projets à l’interface entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée, et vise à accélérer le transfert des résultats de la recherche vers l’économie. Dans le cadre de ce premier appel à projets, celui de l’institut Reconfigurable & Embedded Digital Systems (REDS) fait partie des huit projets soutenus.

Le programme spécifique BRIDGE est né du constat selon lequel certains projets, pourtant intéressants, finissent dans l’oubli lorsqu’ils ne remplissent pas les critères d’attribution des différents types de soutien octroyés par le FNS et Innosuisse. Ce programme se décline en deux offres d’encouragement : « Proof of concept » pour les jeunes chercheuses et chercheurs, et « Discovery » pour les plus expérimenté-e-s, qui souhaitent explorer et appliquer le potentiel d’innovation de leurs résultats de recherche.

C’est dans cette dernière catégorie que le Prof. Etienne Messerli, de l’institut REDS, et les Prof. Hugo Zbinden et Nicolas Brunner, de l’Université de Genève, ont déposé le projet intitulé « Self-testing Quantum Random Number Generator » (SelftestQNRG).

Quelques mots sur le projet

La génération de nombres aléatoires prend de plus en plus d’importance dans de nombreuses applications en sciences et technologies, en particulier pour la simulation et la cryptographie. Il est primordial que les nombres générés soient réellement aléatoires, tout écart pouvant compromettre la sécurité.

L’objectif de ce projet est de concevoir un générateur aléatoire déterminant l’entropie des nombres générés, qui correspond à la mesure du taux d’imprévisibilité (taux aléatoire). L’équipe du Prof. Hugo Zinbden a conçu un banc permettant de réaliser ce que l’on appelle la preuve de concept (POC). De son côté, l’institut REDS est chargé de concevoir et réaliser le système embarqué de calcul et de gestion du système. La finalité du projet est de développer un démonstrateur de la taille d’une boîte à chaussures qui utilise des composants industriels du marché et d’améliorer le débit de génération des nombres.

Résultats du premier appel à projets

Parmi 190 candidatures, seules 27 ont passé l’étape de la présélection pour être ensuite évaluées sur leur présentation devant un panel d’experts, suivie de questions. Finalement, ce sont 8 projets qui ont été retenus, parmi lesquels le projet « Self-testing Quantum Random Number Generator ».

Les projets des lauréats se distinguent par leur excellence scientifique, une stratégie de mise en œuvre convaincante et un haut potentiel économique ou social.

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved