.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Résultats du premier semestre 2020
 
Le 28-07-2020
de Bobst Mex SA

Les résultats financiers du groupe Bobst au premier semestre ont été impactés négativement par le confinement lié à la pandémie de Covid-19.

Chiffres du Groupe fortement grevés au premier semestre 2020, en raison du verrouillage contre le Covid-19.
Le chiffre d’affaires est en recul de 29% par rapport au premier semestre 2019.
Le résultat opérationnel (EBIT) est passé de CHF 14.8 millions en 2019 à CHF -25.1 millions.
Le résultat net s’établit à CHF -30.0 millions, contre CHF 7.4 millions en 2019.
Les entrées de commandes et le carnet de commandes ont baissé respectivement de 21% et de 10% par rapport à l’exercice précédent.

Une amélioration est attendue au deuxième semestre, même si les incertitudes demeurent.
La propagation du Covid-19 a eu un impact significatif sur les chiffres du groupe Bobst au premier semestre 2020. Le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de CHF 523.8 millions pour les six premiers mois de 2020, contre CHF 736.8 millions au premier semestre 2019. Le résultat opérationnel (EBIT) s’établit à CHF -25.1 millions, contre CHF 14.8 millions sur la même période de 2019. Le résultat net est en baisse, passant de CHF 7.4 millions pour l’exercice précédent à CHF -30.0 millions. Les entrées de commandes et le carnet de commandes ont diminué respectivement de 21% et 10% par rapport à l’exercice précédent.

Malgré les incertitudes qui subsistent, le Groupe s’attend à une amélioration de ses résultats au deuxième semestre 2020, mais les chiffres resteront sans doute en deçà des niveaux du deuxième semestre 2019.

La nouvelle vision de l’industrie de BOBST, qui entend transformer l’avenir du secteur de l’emballage, a été dévoilée en juin et le Groupe adapte actuellement son organisation pour la mettre en œuvre. Les deux Business Units machines vont fusionner et le nombre des membres du Comité de direction du Groupe est passé de cinq à quatre.

Au premier semestre 2020, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à CHF 523.8 millions, soit un recul de CHF 213.0 millions, ou -28.9%, par rapport à la même période de 2019. Les variations de volume et de prix ont eu un impact négatif de CHF 199.2 millions, soit -27.0 %.

Les taux de change ont eu un impact globalement négatif sur le chiffre d’affaires de CHF 23.9 millions. L’évolution des taux de change en raison de la conversion des devises étrangères au titre de la consolidation, représente une diminution de CHF -21.4 millions, ou -2.9%, et l’impact transactionnel sur le volume de ventes provenant des opérations suisses représente une diminution de CHF -2.5 millions, ou -0.3%.

Une progression de CHF 10.1 millions, ou +1.4%, est imputable à l’évolution du périmètre de consolidation à la suite des acquisitions de Yancheng Hongjing Machinery Technology Co., Ltd, à Dongtai en Chine le 6 janvier 2020, et de CITO-SYSTEM GmbH, à Schwaig en Allemagne le 8 avril 2020.

La réduction du chiffre d’affaires consolidé est en partie imputable à un carnet de commandes inférieur en début d’année et à des entrées de commandes en diminution par rapport au premier semestre 2019, mais surtout aux effets du confinement lié au Covid 19. La plupart des installations de machines et des services programmés au second trimestre 2020 n’ont pas pu être effectués comme prévu en raison des interdictions de voyager, ce qui a eu un impact négatif sur la reconnaissance du chiffre d’affaires.

Le résultat opérationnel (EBIT) a atteint CHF -25.1 millions, contre CHF 14.8 millions pour la même période de 2019. L’impact du confinement lié au Covid-19, qui a entraîné une sous-utilisation des capacités industrielles et une baisse significative des ventes par rapport au volume de ventes réalisé sur la même période en 2019, s’est traduit par une baisse du résultat opérationnel (EBIT). Des mesures comme la réduction du temps de travail, le gel des embauches, la réduction et le contrôle des coûts ont réduit l’impact négatif de la pandémie de Covid-19, mais n’ont pas réussi à le compenser.

Le résultat opérationnel (EBIT) de la Business Unit Sheet-fed s’établit à CHF -17.4 millions au premier semestre 2020, contre CHF 12.1 millions au premier semestre 2019. Le recul des ventes au premier semestre et la moindre utilisation des capacités industrielles liée au confinement expliquent cette baisse du résultat opérationnel (EBIT).

Le résultat opérationnel (EBIT) de la Business Unit Web-fed s’établit à CHF -27.0 millions au premier semestre 2020, contre CHF -21.4 millions au premier semestre 2019. La campagne qualité démarrée en 2018 et les nouveaux produits lancés au cours des deux dernières années ont eu des résultats très prometteurs. La Business Unit Web-fed a particulièrement souffert du confinement, car la plupart de ses techniciens sont basés en Europe et n’ont pas pu se déplacer pour assurer l’installation des machines.

La Business Unit Services a été moins impactée par la pandémie de Covid-19, car la chaîne d’approvisionnement des pièces détachées s’est avérée très efficace et résiliente, et une partie des activités de maintenance et d’assistance technique a pu être effectuée à distance. Le résultat opérationnel (EBIT) de la Business Unit s’établit à CHF 20.2 millions au premier semestre 2020, contre CHF 25.3 millions au premier semestre 2019.

Le résultat net a atteint CHF -30.0 millions, contre CHF 7.4 millions en 2019. La baisse du résultat net est principalement liée au recul du résultat d’exploitation (EBIT) et aux résultats en baisse des associés.
L’endettement net a augmenté, passant de CHF 58.6 millions à fin 2019 à 153.2 millions pour ce semestre. Ceci est principalement lié aux pertes enregistrées au premier semestre, au versement des dividendes, au nombre généralement plus élevé de machines à facturer au cours du second semestre et à l’acquisition de participations majoritaires dans Yancheng Hongjing Machinery Technology Co. et CITO SYSTEM GmbH. Les fonds propres consolidés ont atteint 29.2% du total du bilan, contre 36.7% à la fin de l’année 2019. Cette baisse de ratio s’explique par la perte du premier semestre et par l’amélioration temporaire du bilan à la suite de l’émission d’un emprunt obligataire de CHF 200 millions en février de l’année sous revue afin d’anticiper le remboursement de l’emprunt obligataire de CHF 150 millions en septembre 2020.

ACTIVITÉS ET PERSPECTIVES PAR BUSINESS UNIT

Business Unit Sheet-fed
La valeur totale des commandes enregistrées au premier semestre a été impactée par le Covid-19 et l’incertitude qui entoure l’économie mondiale, avec un recul de 31% par rapport à la même période de 2019. Malgré cette situation, la plupart des marchés matures ont enregistré des commandes conformes à nos attentes, mais cela n’a pas compensé l’impact très négatif sur l’activité dans plusieurs pays émergents. Au cours des six premiers mois de l’année, le secteur de la boîte pliante a été plus actif que ceux du carton ondulé et du contrecollage.

Les ventes ont baissé de 35% au premier semestre 2020 par rapport à l’exercice précédent, en raison de la baisse du carnet de commandes en début d’année par rapport à 2019 et de l’impossibilité de livrer des machines en période de confinement. Le retard accumulé pendant cette période a lourdement impacté notre chaîne d’approvisionnement et cet impact ne sera pas totalement compensé au second semestre 2020.

Depuis le mois de mai, nous constatons une augmentation prometteuse du pipeline de projets dans les marchés émergents comme dans les marchés matures, et les perspectives pour la fin de l’exercice sont meilleures en termes de commandes. Cependant, de nombreuses incertitudes demeurent pour les mois à venir, ce qui risque d’impacter les résultats de l’ensemble de l’exercice.

Business Unit Web-fed
Au premier semestre, de nombreuses livraisons et installations d’équipements ont dû être reportées à la suite des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 et à la fermeture temporaire de nos sites et des usines de nos clients. Nous espérons pouvoir rattraper une grande partie de ce retard au deuxième semestre, ce qui générera une augmentation importante du volume de ventes. Toutefois, le chiffre d’affaires annuel de l’exercice 2020 devrait être inférieur à celui de l’année précédente.

Si le marché chinois a rapidement rebondi après le confinement lié à la pandémie de Covid-19, d’autres marchés ont connu un ralentissement des investissements d’équipement. Cependant, alors que la pandémie a fait exploser la demande d’emballages pour les segments à forte consommation (dont l’alimentation, les produits pharmaceutiques et les produits d’hygiène et d’entretien de la maison), les activités du marché pourraient considérablement évoluer au second semestre. La situation économique instable que nous connaissons actuellement affectant lourdement certains acteurs du marché, les clients vont probablement accorder plus d’importance au choix d’un partenaire commercial solide.

Conformément à la nouvelle stratégie du Groupe, qui vise à réduire sa présence dans les salons professionnels du secteur, plusieurs événements virtuels ont été organisés pour lancer et promouvoir nos nouvelles solutions sur le marché.

Business Unit Services
Le chiffre d’affaires de la Business Unit Services au premier semestre est en recul de 10% par rapport à la même période de 2019 (en excluant l’acquisition de CITO). La deuxième quinzaine de mars a été marquée par l’arrivée du Covid-19, qui a impacté les volumes d’activité des secteurs pièces détachées et services en réduisant considérablement la mobilité des techniciens. Les marchés asiatiques ont été les plus impactés et la Chine enregistre la plus forte baisse de la région. En Europe et en Amérique du Nord, l’impact a été moins important et ces marchés se sont montrés plus résilients.

La Business Unit Services s’attend à un retour progressif à une demande normale au deuxième semestre 2020 si les conditions sanitaires ne se dégradent pas davantage dans ses régions et marchés clés (en particulier l’Amérique du Nord). La Business Unit Services continuera à soutenir ses clients malgré les conditions difficiles, préservant ainsi le haut niveau de satisfaction observé. Pour le reste de l’exercice 2020, l’objectif sera donc de sécuriser la chaîne d’approvisionnement en pièces détachées et de continuer à améliorer les interventions de services (y compris à distance lorsque cela est possible). En parallèle, la Business Unit Services poursuivra la digitalisation de ses activités et l’intégration de CITO.

PERSPECTIVES POUR LE SECOND SEMESTRE 2020

En juin, BOBST a dévoilé sa nouvelle vision pour l’industrie de l’emballage et lancé une nouvelle gamme de machines et de solutions. L’entreprise travaille à l’émergence d’une nouvelle réalité où connectivité, digitalisation, automation et respect de l’environnement constitueront les piliers de la production d’emballages. BOBST poursuit sa démarche d’excellence pour proposer des machines toujours plus performantes en y intégrant des technologies intelligentes, des solutions logicielles et des plateformes dans le cloud afin de rendre la production d’emballages plus efficiente que jamais. BOBST Connect est au cœur de cette vision. Il s’agit d’une plateforme cloud ouverte qui offre des solutions en termes de prépresse, de production, d’optimisation des processus, de maintenance et d’accès aux marchés. Elle garantit un flux de données efficace entre monde numérique et monde physique. BOBST Connect suivra l’intégralité du processus de production, du PDF client au produit fini.

Pour mettre en œuvre cette nouvelle vision, le Groupe adapte son organisation. Le nombre des membres du Comité de direction du Groupe est passé de cinq à quatre. Les deux Business Units machines vont fusionner. Stephan März, l’actuel Responsable de la Business Unit Web-fed prend la responsabilité de cette nouvelle Business Unit. Julien Laran continue à diriger la Business Unit Services. Cette transformation du Groupe permettra de simplifier l’organisation et facilitera l’atteinte de nos objectifs financiers à long terme.

L’incertitude reste élevée sur les marchés qui nous intéressent en raison de la pandémie de Covid-19. Si les frontières entre les pays restent ouvertes et que la reprise du trafic aérien s’accélère, le Groupe prévoit un rebond de son activité au deuxième semestre 2020 par rapport aux six premiers mois de l’année. Il ne sera toutefois pas possible d’atteindre les mêmes résultats que ceux du deuxième semestre 2019, car certaines contraintes liées à la pandémie demeurent.

Les objectifs financiers à moyen et long terme, visant au minimum un résultat opérationnel (EBIT) de 8% et une rentabilité des capitaux investis (ROCE) de 20%, pourraient devoir être adaptés selon l’évolution de l’économie mondiale.

 



Copyright © 2001 - 2020 Inter Group News All Rights Reserved