Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



L’IUT met le cap sur l’industrie du futur à Saint-Dié-des-Vosges
 
Le 11-02-2019
de WebNews Industry® - News des expositions

L’IUT de Saint-Dié a inauguré sa nouvelle plateforme Industrie 4.0, qui accompagnera à la rentrée 2019 un nouveau parcours. Objectif : adapter la formation à l’ère des machines industrielles intelligentes et des objets connectés.

Un pas en avant, pour l’IUT de Saint-Dié-des-Vosges, qui vient d’inaugurer sa plateforme Industrie 4.0, en présence du directeur de l’IUT Olivier Caspary et du président de l’Université de Lorraine Pierre Mutzenhardt. « On s’était réunis en 2016, pour voir comment on pouvait faire évoluer nos formations des DUT GEII » (génie électrique et informatique industrielle), explique Thierry Cecchin, enseignant chercheur à l’IUT. Une démarche a priori banale, mais qui ne l’est pas tant que ça. « En général, tout est rythmé par le contrat quinquennal. Là, on a décidé d’évoluer sans contrainte extérieure ». L’objectif était simple : intégrer davantage l’industrie 4.0 aux formations proposées par l’IUT.

L’industrie 4.0, « c’est censé être la quatrième révolution industrielle », ajoute l’enseignant déodatien. Après la mécanisation, l’électricité et l’automatisation, arrivent les « systèmes intelligents, capables de se reconfigurer, qui communiquent avec leur environnement ».


Cette industrie intelligente engendrera, à coup sûr, des évolutions sur la manière de penser une usine, mais aussi remettre en cause la production de masse : « On se pose de plus en plus la question de production en petites séries, avec des structures de production plus souples et personnalisables » et cette communication de machine à machine devrait le permettre.

Pour intégrer l’usine du futur

Il fallait donc rendre « plus visible, et plus efficient » cet espace dédié aux technologies. Les deux salles qui se côtoyaient avant n’en font désormais plus qu’une, sur 200 m² où sont donc regroupés la plupart des équipements d’automatisme. Voilà qui permettra d’intégrer ces différentes machines au sein de projets complexes nécessitant de nombreuses technologies.

Cette décision appuie un choix de l’IUT de proposer un nouveau parcours à la rentrée 2019 : « Systèmes intelligents - Industrie 4.0 ». « En DUT GEII, on avait un parcours “électronique pour l’audiovisuel”, on a décidé de l’arrêter pour ne proposer qu’un seul parcours, au sein duquel il y aura un éventail plus large et plus complet. »

Et tout ne s’est pas fait en un jour. Du côté de l’IUT, on a regardé ce qui se faisait ailleurs dans le monde comme formations 4.0. « Il y a des choses intéressantes qui se font en Allemagne, mais on a aussi trouvé des formations plus discutables, qui sont plus de l’ordre du coup de peinture, en changeant le nom de la formation et deux-trois détails », explique Thierry Cecchin.

Ce nouveau parcours proposera aux étudiants de concevoir des objets intelligents et connectés mais aussi de se préparer au mieux à intégrer, dans l’avenir, cette « usine du futur » liée à la quatrième révolution industrielle.

Boris MASSAINI

Vosages Matin

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved