.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Une première réussie pour le pavillon suisse au CES
 
Le 14-01-2019
de WebNews Industry® - News des expositions

La mise en place du premier pavillon suisse au CES de Las Vegas a constitué un bras de levier très puissant pour optimiser la visibilité des start-up présentes. Le bilan se révèle plus que positif. Cerise sur le gâteau, la Suisse a même été récompensée par le prix «Champion de l’innovation 2019».

Les néons sont éteints, les rideaux sont baissés. L’édition 2019 du CES, le plus grand salon de l’innovation électronique, s’est conclue vendredi. Pour la première fois, elle accueillait un pavillon suisse à l’Eureka Park, l’espace où sont présentées les nouveautés de demain. Au total, 32 jeunes pousses ont fait partie du voyage, dont 18 romandes. Une expérience qui s’est révélée enrichissante pour elles.

Une visibilité accrue pour les start-up

«Le bilan pour les entreprises suisses présentes est très positif ne serait-ce que pour la toute première raison: le pavillon suisse existe, souligne Thierry Weber, présent sur place et membre du collectif Swiss4Tech, qui a milité pour la création de ce pavillon. Le capital-image suisse associée à l’organisation de cette opération a pour la plupart des entreprises présentes ici à Las Vegas, constitué un bras de levier très puissant pour optimiser leur visibilité. En effet, discussion faite avec certaines start-up, il s’avère que dès les premiers jours d’exposition à Las Vegas elles ont pu rencontrer de futurs partenaires, distributeurs ou clients, chose qui est un peu plus compliquée quand on reste dans notre pays. Il faut savoir que le pavillon suisse comportait une scène de pitch qui se transformait en volière à drones, tout cela a contribué à booster l’affluence sur le site et donc les opportunités pour les start-up. La force de la Suisse est implicitement et directement liée à notre pays et à son image. Le sérieux, la fiabilité, mais surtout la qualité sont, je pense, les thèmes qui viennent en tête à tous visiteurs qui ont découvert notre pavillon.»

Il est clair, en venant à Las Vegas, la Suisse affirme sa position parmi les nations innovantes. Il faut voir avec ce premier pavillon le signe d’une nouvelle ère. «La Suisse confirme son intention de sortir du bois. Le pays n’a plus à rougir de ses compétences et de son savoir-faire. J’ai eu l’occasion de rencontrer et d’accompagner Monsieur l’Ambassadeur de Suisse à Washington Martin Dahinden, plusieurs personnes du Seco, mais aussi des entrepreneurs, des investisseurs et des professionnels qui ont tous reconnu l’utilité évidente d’un tel rendez-vous et d’une telle présence.»

La Suisse primée au CES

En guise de cerise sur le gâteau, la Suisse s’est vue remettre un prix lors de la grand-messe de Las Vegas. Un trophée remis par la Consumer Technology Association (CTA), l’association professionnelle qui représente le secteur américain des technologies grand public, pesant 398 milliards de dollars et soutenant plus de 15 millions d'emplois aux États-Unis. C’est surtout le groupe qui détient et organise le CES.

Pour le CTA, la Suisse fait partie des champions de l’innovation. Dans son rapport, l’association classe le pays parmi ceux qui détiennent le meilleur environnement pour l'innovation. Les autres pays primés sont l'Allemagne, l'Australie, le Canada, le Danemark, l'Estonie, les États-Unis, la Finlande, Israël, le Luxembourg, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, Singapour, la Suède, et le Royaume-Uni.

Parmi les 61 pays en lice, la Suisse est par exemple à la troisième position concernant l'investissement en Recherche & Développement. Avec 3,4% de son PIB investi dans la R&D, le pays n’est dépassé que par Israël et la Corée du Sud (avec 4,3%).

La Suisse a également été félicitée pour son apport dans le développement des véhicules autonomes. Dans son rapport, la CTA souligne le travail de la start-up Bestmile dans ce sens.

L’autre point fort mis en exergue par l’organisation américaine est l’industrie des drones en Suisse. Le pays est qualifié comme leader en la matière.

Un pavillon plus grand pour 2020?

Si le pavillon suisse n’est pas passé inaperçu dans les allées de l’Eureka Park, on relèvera tout de même certains points à améliorer. «Il nous faudra être plus clairs et mieux organisés pour identifier et sélectionner les start-up éligibles à participer à cette opération d’envergure. Il y a eu beaucoup d’intervenants, peut-être est-ce dû par le fait qu’il fallait beaucoup de partenaires pour donner vie à cette opération, mais comme j’aime à dire dans mon métier, le syndrome des «15 réalisateurs» qui désirent tous décider n’est pas toujours très productif voir même dangereux.»

Ce qui est sûr et déjà confirmé, il y aura à nouveau un pavillon suisse au CES2020. Il sera probablement plus grand pour accueillir plus de sociétés désireuses de faire affaire avec le reste du monde.

Matteo Ianni
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved