.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Solaire : Axpo négocie l'achat d'Urbasolar
 
Le 27-04-2019

L'énergéticien suisse veut se renforcer dans les énergies renouvelables. Après Valeco et Luxel, Urbasolar est la troisième pépite montpelliéraine, en un mois, à passer entre les mains d'un grand groupe.

L'énergéticien suisse Axpo prévoit de racheter la PME montpelliéraine Urbasolar, spécialisée dans la conception, la construction et l'exploitation de centrales solaires. Des négociations exclusives ont été engagées avec les propriétaires d'Urbasolar , Arnaud Mine et Stéphanie Andrieu, indique l'opérateur suisse dans un communiqué. « Avec cette acquisition, Axpo entend renforcer davantage sa position de leader dans le domaine des énergies renouvelables », en se diversifiant dans le solaire, précise Axpo, déjà actif dans l'hydroélectricité, la biomasse et l'éolien. Les détails financiers et le calendrier de l'opération ne sont pas dévoilés à ce jour. Urbasolar, qui a engagé une consultation auprès des salariés et des partenaires sociaux, doit détailler l'information début mai. Contactés, ses dirigeants n'ont pas souhaité répondre à nos questions.

Dans le viseur des grands groupes
« Urbasolar est à la vente depuis un an, confie un proche du dossier. Le processus a pris un peu de retard, car la société a provisionné de l'argent sur des installations qui ont posé des problèmes techniques il y a quelques années. » D'après cette source, une vingtaine de gros énergéticiens européens sont intéressés par la reprise de pépites héraultaises des énergies renouvelables, telles qu'Arkolia Energies ou Apex Energies, encore indépendants.
Deux opérations ont été annoncées fin mars, avec l'officialisation du rachat de Luxel (40 salariés) par EDF Renouvelables, et le projet d'acquisition de Valeco (130 salariés) par l'allemand ENBW. « Ces PME détiennent des actifs amortis, qui génèrent du cash, poursuit cet informateur. Les appels d'offres de la CRE [Commission de régulation de l'énergie] ont fait émerger des projets ficelés, en attente de financement. Ces entreprises ont accumulé beaucoup de mégawatts (MW) à venir, parfois par centaines. » Un potentiel qui se valorise auprès des énergéticiens, d'autant plus les PME n'ont pas la capacité pour financer de tels développements.

Les équipes d'Urbasolar devraient rester basées à Montpellier. Fondé en 2006, Urbasolar emploie 140 salariés, réalise un chiffre d'affaires de 108 millions d'euros, dispose d'un parc d'environ 230 MW et affiche un carnet de commandes de 320 MW à réaliser d'ici l'an prochain. Axpo, qui emploie 4.200 salariés, produit et commercialise de l'énergie dans une trentaine de pays européens. Il gère un portefeuille de 14 gigawatts, dont 581 MW en France. Un responsable syndical local trouve « dommage que des pépites locales des énergies renouvelables passent sous pavillon étranger ». La Direction générale de la sécurité intérieure s'inquiéterait de l'appétit des capitaux chinois pour ces fleurons hexagonaux, détenteurs de technologies et de foncier.

Les Echos

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved