Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



SFS Group croît sensiblement mais en-deçà des attentes
 
Le 26-01-2019

Ingénierie. Son chiffre d’affaires consolidé a augmenté en 2018 de 6,5% à 1,739 milliard de francs. Marge EBIT de 14% un peu en dessous de l’objectif attendu.

SFS Group est un autre groupe industriel qui a réalisé une croissance vigoureuse en 2018. Son chiffre d’affaires net a augmenté de 6,5% à 1,739 milliard de francs (une croissance organique qualifiée de solide et équilibrée de 5,0%). Cette évolution favorable (mais moins au dernier trimestre) a recouvert l’ensemble des marchés finaux (end markets) et géographiques.

Le taux de croissance s’est avéré au deuxième semestre plus bas que celui du premier semestre. En tenant compte d’une base de comparaison élevée (une forte croissance en 2017) et en raison d’une baisse brusque, inattendue et temporaire de la demande au dernier trimestre, spécialement de clients dans les industries de l’automobile et de l’électronique, prouvant une fois de plus le caractère cyclique de celles-ci.

SFS Group est un acteur majeur sur le marché des systèmes de fixations et de composants de précision, basé à Heerbrugg en Suisse. Il se concentre sur des solutions spécifiques au client dans des marchés de niche choisis.

Effet mix produits

Le bénéfice opérationnel (EBIT) a progressé moins que proportionnellement, de 4,2%, à 243 millions de francs, ce qui correspond à une marge de 14%, soit un peu au-dessous de l’objectif donné de plus de 14,3%. Ce décalage provient principalement des effets du mix produits, par exemple, du taux de croissance plus rapide (+13,8%) dans les segments Fastening Systems (systèmes de fixation) et Distribution & Logistics. SFS Group présentera ses résultats détaillés le 8 mars. Le marché financier a réagi négativement vendredi par un recul de plus de 2% du cours de l’action.

Le solide développement des ventes (top line) de SFS s’est révélé en dessous des attentes de l’équipe d’analyse de Vontobel, qui se dit quelque peu déçue de la marge EBIT. SFS reste prudent pour le premier trimestre 2019 mais voit les entrées de commandes se développer de manière positive maintenant. Pour l’équipe d’analyse de Helvetische Bank, le chiffre d’affaires et l’EBIT se trouve en dessous des attentes, le quatrième trimestre a été plus faible que prévu.

SFS Group apparaît comme un groupe intense en capital (à l’inclusion du goodwill), ce qui se reflète par un rendement des capitaux investis (ROIC) d’environ 10% en comparaison d’un coût moyen du capital («WACC») de 7 à 8%, et ce dans une phase très forte du cycle, d’après Helvetische Bank.

Cela laisse entendre que SFS ne fait pas partie des groupes qui battent leur coût du capital dans n’importe quelle phase du cycle (au contraire d’entreprises comme Schindler, Geberit, Givaudan, EMS, SGS, Kühne + Nagel, Belimo, Interroll et… sans doute dans le futur aussi Lonza), selon cette banque.

La valeur boursière de SFS Group avoisine 3 milliards de francs, ce qui représente sensiblement plus de 20 fois le cash-flow libre. L’action se traite aux abords de 80 francs. L’IPO (entrée en bourse ou ouverture au public) de SFS a eu lieu en mai 2014 à un prix d’émission de 64 francs.

Philippe Rey

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved