Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Sept start-up suisses ont sillonné l’Inde
 
Le 17-12-2018

Une délégation helvétique de quinze entrepreneurs et chercheurs a pris part à la Cleantech Week India 2018. Son but: prospecter ce terreau fertile en matière d’énergie propre.

De Bangalore à Pune, en passant par Mumbai: voilà le trajet qu’ont effectué sept start-up helvétiques invitées en Inde, cette semaine. Ces jeunes pousses ont participé à la Cleantech Week, organisée par le réseau Swissnex India. Actives dans le domaine des énergies propres, elles cherchent à développer là-bas de nouvelles opportunités dans leurs spécialités respectives: les technologies photovoltaïques, le stockage de l’énergie, l’efficacité énergétique ou encore la mobilité.

Quatre sont romandes

La responsable de la communication de Swissnex India, Yashaswini Kumar, décrit: «Au total, quinze représentants du secteur suisse de l’énergie propre ont suivi ce programme. Parmi eux: six chercheurs, huit entrepreneurs et un représentant du gouvernement suisse, Philippe Müller, chef de la section Cleantech à l’Office fédéral de l'énergie (OFEN).»

Les start-up qui cherchent à internationaliser leurs produits et solutions sur les marchés émergents sont les lausannoises Enairys Powertech et LEDsafari, la neuchâteloise hiLyte Power, l’yverdonnaise Stignergy, la lucernoise Battrion, la zurichoise Panitek et RINO Electronics de Nürensdorf,

Multiples rencontres d’affaires

Bangalore, Pune et Mumbai ont été choisies par Swissnex India parce que ces trois grandes villes d’affaires forment le principal pôle d'écotechnologies de l’économie indienne, au regard de la recherche, de l’innovation, de l’éducation et des investissements.

Du 9 au 15 décembre, le programme qui touche à sa fin en ce moment comprenait des visites industrielles, des rencontres avec des acteurs clés, des conférences d'experts et diverses réunions B2B. «C'était une semaine intense. J'ai particulièrement aimé observer l'aéroport de Bangalore et la manière dont il s'engage sur la voie de la durabilité en utilisant l'énergie solaire», commente Govinda Upadhyay, CEO de LEDsafari.

Cette jeune société, créée en 2016 et nichée à l’EPFL Innovation Park, est spécialisée en éducation et objets connectés liés à l’énergie solaire. D’une taille d’une dizaine de personnes, la start-up distribue ses produits et ses solutions de formation à plus de cent organisations clientes, dans plus de 40 pays. «Lors de ce séjour, nous avons découvert d’innombrables entreprises qui étaient heureuses de partager leurs idées sur la façon dont notre technologie pouvait les aider. Elles nous ont aussi suggéré des modèles commerciaux pouvant fonctionner dans le contexte indien.»

L’entrepreneur affirme avoir trouvé trois grandes compagnies qui aimeraient potentiellement explorer la technologie de LEDsafari. Très satisfait par l’expérience, il ajoute: «Une semaine, c’est bien trop court mais c’est une bonne façon de faire nos débuts sur ce territoire.»

Selon Yashaswini Kumar, les moments phares de cette semaine furent les interactions B2B organisées lors de la conférence Intersolar à Bangalore et lors de plusieurs sessions de pitchs. «Ces interactions avec des start-up locales et les grands acteurs industriels représentent un potentiel commercial considérable à l’égard du marché indien».

Bâtir des ponts vers un marché en effervescence

L’évènement visait surtout à tisser des liens d’affaires solides entre les deux pays. Pour les start-up helvétiques, l’Inde représente un terreau d’opportunités fertile. La plus grande démocratie du monde affiche des objectifs ambitieux en matière énergétique, soutenus par une stratégie agressive de son gouvernement. Selon le baromètre Renewable Energy Country Attractiveness Index du cabinet EY, le marché indien se classe d’ailleurs deuxième à l’échelle du globe au regard de son secteur des énergies vertes. Yashaswini Kumar précise: «D'ici 2030, l'Inde prévoit de générer 40% de ses besoins énergétiques totaux grâce à des sources respectueuses de l'environnement. Or, la Suisse dispose de l’innovation et des technologies nécessaires pour répondre aux demandes de ce marché croissant. Le potentiel de collaboration entre les deux pays est énorme, le moment était venu de les faire interagir».

Réseau d’échanges

Depuis sa fondation en 2010, Swissnex India tente de rapprocher la Suisse et l’Inde sur les segments de la recherche, l’innovation et l’éducation. Son équipe, composée de près de 20 collaborateurs, intervient plus particulièrement sur les thèmes des énergies renouvelables, de l’e-santé, de la deeptech et des villes durables.

Sophie Marenne
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved