Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Une start-up de l’EPFL lève 14 millions de francs
 
Le 30-08-2018

Pristem SA développe un appareil de radiologie numérique dont la robustesse lui permettra d’être utilisé dans les pays émergents.

Après quelques mois de calme au sein du petit milieu des start-up romandes, la rentrée démarre en trombe avec la conclusion d’un tour de table de 14 millions de francs pour Pristem SA. Cette jeune pousse, fondée par Bertrand Klaiber et basée à l’EPFL, est l’un des premiers spin-offs issu d’un programme démarré en 2013. Baptisé «EssentialTech», il a pour objectif principal de «combiner développement technologique de haut niveau et modèle d’affaires innovant, afin de répondre à des besoins humains fondamentaux à grande échelle et lutter de manière durable contre la pauvreté».

Dans cette optique, Pristem a développé une machine de radiologie numérique particulièrement «robuste et économique» et dont l’une des particularités est de pouvoir fonctionner dans des pays pauvres où les infrastructures sont inadéquates aux nouvelles technologies. La start-up a également cherché à rendre l’appareil le plus abordable possible en en réduisant au maximum les coûts et cela tant pour sa mise en service, que sa maintenance.

Ce premier succès propre à au programme EssentialTech rendait son directeur Klaus Schönenberger particulièrement satisfait. «Je suis très heureux de constater le magnifique enthousiasme suscité par ce projet dans la communauté scientifique, estudiantine, et désormais financière. Cela témoigne de la même vision d’un accès universel aux technologies essentielles, et notamment médicales».

Grâce aux fonds levés auprès d’investisseurs suisses et africains, la start-up parle de recruter les ingénieurs nécessaires pour être prêt à commercialiser leur machine d’ici à deux ans.

Par Olivier Wurlod
LE TEMPS

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved