Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020
 
Le 19-07-2018

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse.

En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader mondial de l’inspection et de la surveillance, elle est sur la bonne voie avec le rachat récent de l’américain Vanguard Sciences, accroissant l’empreinte de la SGS dans un secteur AFL (Agriculture Food and Life) où elle n’est que qu’un acteur de taille moyenne pour l'analyse d'aliments. A contrario de l’Asie, où elle est le leader mondial et en Europe, où elle figure parmi le top 3.

Les pays sur lesquels le groupe met le focus pour ses acquisitions se trouvent en Amérique du Nord -avec les Etats-Unis en priorité - et en Asie du Nord-Est - avec la priorité sur la Chine - et Corée du Sud, Japon, Taiwan, Hong Kong et Vietnam.

«Nos acquisitions nous permettent de prendre la technologie du pays en question et de la déployer dans le reste de notre réseau globalisé. L’acquisition récente la plus importante est celle de Vanguard, qui constitue une étape importante de notre stratégie de pénétration sur le marché américain. L’accroissement de notre footprint aux Etats-Unis, avec Vanguard, mais aussi en Europe, avec trois rachats (un en Allemagne, avec Traitgenetics et deux en Belgique, avec Oleotest et le Laboratoire de Contrôle et d’Analyse), dans la ligne de business AFL Agriculture, est clé pour le groupe. Nous allons continuer à nous focaliser sur ce segment pour le deuxième semestre 2018 et aussi en 2019», résume Frankie Ng, CEO de la SGS.

Face à la demande mondiale croissante du grand public pour les produits cosmétiques organiques, la SGS s’est également renforcée sur ce segment avec le rachat de Sit Skin Investigation and technology en Allemagne. Les clients de la SGS sont aussi bien la grande distribution, que les marques elles-mêmes, qui souhaitent une vérification de leurs analyses auprès d’une partie tierce, ou alors pour le benchmark du marché de la part de la SGS, qui est en train de développer un réseau avec d’autres acquisitions dans le pipeline pour sa ligne de business CRS (Consumer and Retail), en pleine croissance.

Autre segment clé pour l’avenir: les polymères

SGS a fait l’acquisition aux Etats-Unis de Polymer Solutions Incorporated pour sa ligne de business Industrial (IND), qui reste stable en lien avec la stabilité de l’industrie pétrolière. Peu de projets Capex pour la SGS. Lorsque les pétroliers décident d’investir, il se passe un délai de 12 à 24 mois avant que les investissements se concrétisent.

«Nouveau, le polymère est un produit d’avenir, utilisé dans les nouvelles générations de construction et d’ingénierie. Nous étions très présents en Asie sur le segment et peu aux Etats-Unis où les compétences sont pointues. Cette acquisition permet vraiment d’augmenter notre footprint américain, puis mondial», commente le CEO de SGS.

Dans le secteur aéronautique, pour sa ligne de business Transports (TRP), SGS a fait l’acquisition récente de l’espagnol Advanced Metrology Solutions, spécialisé dans les services de métrologie de haute précision en 3D, qui servent à vérifier la conformité des dimensions des pièces critiques dans l’aéronautique et d’autres secteurs industriels. D’autres services (essais non destructifs) permettent d’identifier les défauts dû à l’usage et à la fatigue sur les composants critiques dans l’aéronautique (réacteurs - moteurs - train d’atterrissage). Ces essais effectués dans les aéroports permettent d’assurer un niveau accru de sécurité dans les transports mondiaux.

Croissance à deux chiffres pour les minerais et stable pour Oil & Gas

Le premier semestre 2018 est très bon pour la ligne de business des minerais (MIN) avec une croissance à deux chiffres. La reprise du marché date débutée en 2017, se poursuivra dans la seconde moitié de l’année.

Contrairement au segment de l’énergie (Oil, Gas and Chemicals / OGC), stable et dont la croissance est relativement faible.

«Le niveau du baril de pétrole à 70 francs stabilise le marché et créé peu de mouvements significatifs. Or nos affaires sont liées à ces mouvements de marché et ces activités de trade, qui se raréfient. A l’exception des opérations des usines et des terminaux (PTO), ces transferts de produits pétroliers, qui sont en pleine croissance (à deux chiffres), surtout aux Etats-Unis où nous avons signé un accord avec Dow Chemical pour leur polyéthylène (plastique). L’industrie pétrochimique se porte bien. Le gaz naturel étant bon marché, les investissements repartent dans les usines de production», détaille Frankie Ng.

La SGS propose une gamme de services appuyant le fonctionnement des installations appartenant aux clients, telles que les raffineries, les parcs de stockage, les usines chimiques et les terminaux d'entreposage.

L’accroissement des réglementations environnementales et notamment en Chine, a créé une hausse des revenus pour la ligne de business EHS (Environment, health & safety) de la SGS, en Asie et aux Etats-Unis où l’année est meilleure que 2017.

Cet article vous est offert par Swissquote
Elsa Floret

AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved