Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Une délégation genevoise à la rencontre de la Chine innovante
 
Le 29-06-2018

Une délégation économique genevoise part samedi. En même temps que l’innovation week de l’Ambassade suisse à Pékin. En présence de Pierre Maudet.

La délégation économique organisée par la CCIG en partenariat avec le Canton de Genève et la Chambre économique Suisse-Chine est à l'image de l'écosystème genevois: diversifiées aussi bien quant aux secteurs d'activités que s'agissant de la taille des entreprises.

L'objectif prioritaire consiste à accompagner les entreprises genevoises dans leur croissance à l'international, à la faveur d'un programme dense et intense conjuguant rencontres à haut niveau, visites sur le terrain, séminaires interactifs et séance B2B, sans oublier une dimension politique incarnée par la présence du Président Pierre Maudet, lequel conduit la délégation, et une composante culturelle de façon à disposer d'une grille de lecture contextuelle, selon Vincent Subilia, directeur adjoint de la CCIG et vice-président de la Chambre économique Suisse-Chine. Les explications du président du Conseil d'Etat genevois, Pierre Maudet.

Vous participez samedi à un voyage en Chine avec une délégation économique d’entrepreneurs, co-organisé par la CCIG et la Chambre de commerce Suisse-Chine, sur le thème la Chine innovante. Prévoyez-vous de rencontrer d’autres sociétés de négoce de matières premières chinoises?

Non, la mission qui se déroulera du 30 juin au 9 juillet, en même temps que l'innovation week organisée par l'Ambassade suisse à Pékin, est essentiellement orientée sur les nouvelles technologies, avec notamment la visite de X.Factory, le hub de Shenzhen dédié au prototypage et de DJI le leader mondial des drones. Mais aussi de l'Université de Tsinghua, de Huarun, spécialiste du séquençage de l'ADN, en passant par l'accélérateur HAX ou encore Tencent (géant chinois des réseaux sociaux, du commerce et des jeux en ligne), Didi (le Uber chinois) et Alibaba.

Et d’autres banques chinoises actives dans le trade finance, notamment?

Le monde du négoce, au même titre que l’ensemble des autres secteurs de l’économie, sont appelés à se transformer de manière significative avec l’essor exponentiel du numérique et du cortège de nouvelles technologies qui y est associé. Ce voyage est en quelque sorte le pendant asiatique de la délégation, qui s’est rendue l’année dernière aux Etats-Unis et dans la Silicon Valley. Raison pour laquelle il est surtout prévu de rencontrer des acteurs chinois du capital-risque et de l’investissement, comme Green Pine Capital Partner et Essence Securities.

Quels sont vos objectifs (chiffrés) lors de ce voyage avec une délégation économique?

Le but de ce déplacement est avant tout d’ordre relationnel. Notre approche est axée sur l’observation, l’analyse des tendances et l'anticipation des lames de fond, qui sont en train de se former dans cette partie du monde, notamment en termes de méthodes de paiement et de services bancaires, avec l’espoir de pouvoir capitaliser sur cette expérience à moyen-terme.

En revanche, je ne peux pas me prononcer sur les attentes individuelles des entreprises genevoises dont est composée cette délégation. Il faudrait leur demander si leur démarche s’accompagne de perspectives plus immédiates.

Les participants ont-ils été choisis en fonction des secteurs d’activité dans lesquels une dizaine d’accords avait été signée entre la Confédération et la Chine lors de la venue récente du président Xi Jinping?

Cette mission a été organisée avec le concours de la CCIG et de la Chambre de commerce Suisse-Chine. Les inscriptions ont été envoyées à l’ensemble de leurs membres. Vu l’importante diversité des candidatures qui nous sont parvenues, la représentativité des secteurs s’est imposée d’elle-même.

Cet article vous est offert par Swissquote
Elsa Floret
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved