Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



BOBST SA - Résultats du premier semestre 2018
 
Le 26-07-2018
de Bobst Mex SA

Résultats du premier semestre 2018 - Bobst Group affiche un chiffre d’affaires en hausse de 19% et un résultat net en baisse de 10% comparé au premier semestre 2017

• Augmentation du chiffre d’affaires de 19% par rapport au premier semestre 2017
• Le résultat opérationnel (EBIT) est en recul, passant de CHF 39.8 millions en 2017 à CHF 35.2 millions
• Le résultat net s’élève à CHF 24.9 millions, contre CHF 27.7 millions en 2017
• Les commandes ont augmenté de 13% et le carnet de commandes de 14% par rapport à l’exercice précédent.


Bobst Group a comptabilisé un très bon chiffre d’affaires de CHF 762.5 millions au premier semestre 2018, par rapport à CHF 643.2 millions au premier semestre 2017. Le résultat opérationnel (EBIT) a diminué de CHF 4.6 millions à CHF 35.2 millions. Le résultat net a atteint CHF 24.9 millions, en baisse par rapport à celui de CHF 27.7 millions réalisé l’année précédente. Les entrées de commandes ont augmenté de 13% et le carnet de commandes est supérieur de 14% comparé à l’année précédente. Le Groupe a revu à la baisse ses prévisions pour 2018 et prévoit un résultat opérationnel (EBIT) supérieur à CHF 90 millions pour l’année 2018 (contre celui légèrement plus élevé que CHF 119 millions réalisé en 2017).

Au premier semestre 2018, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à CHF 762.5 millions, ce qui représente une augmentation de CHF 119.3 millions, soit +18.6%, par rapport à la même période de 2017. Cette progression est principalement due à un solide carnet de commandes en début d’exercice et à un bon niveau d’activité global dans les trois Business Units. Les variations de volume et de prix ont eu un impact positif de CHF 93.2 millions, soit +14.5%. Une amélioration de CHF 0.2 million est imputable à la création de deux nouvelles entités au Vietnam et aux Pays-Bas.

Les taux de change ont eu un impact globalement positif sur le chiffre d’affaires, de CHF 25.9 millions. L’évolution des taux de change, en raison de la conversion des devises étrangères au titre de la consolidation, représente une augmentation de CHF 19.7 millions, soit +3.1%, et l’impact transactionnel sur le volume de ventes provenant des opérations suisses représente une progression de CHF 6.2 millions, soit +1.0%.

Le résultat opérationnel (EBIT) a atteint CHF 35.2 millions, contre CHF 39.8 millions pour la même période de 2017. Un mix produits défavorable, l’intensification des activités d’impression numérique et de nouveaux investissements visant à accroître le chiffre d’affaires du Groupe, son réseau de services et ses compétences sur les marchés en croissance, ont largement contrebalancé la contribution positive générée par l’augmentation du volume de ventes, entraînant une diminution du résultat opérationnel (EBIT).

La Business Unit Sheet-fed a augmenté son résultat opérationnel (EBIT) de CHF 17.1 millions pour atteindre CHF 29.7 millions grâce à une forte progression des ventes au premier semestre et à une utilisation optimale des capacités industrielles. La Business Unit Web-fed reste pénalisée par un mix produits défavorable et une forte pression sur les marges. La montée en puissance du nouveau site chinois et le renforcement de la structure des lignes de produits, ainsi que des efforts de restructuration plus importants que prévu dans l’une de nos entités en Allemagne, ont également eu un impact négatif sur la rentabilité de cette Business Unit. Le résultat opérationnel (EBIT) s’est établi à CHF -20.2 millions au premier semestre 2018, contre CHF -5.3 millions au premier semestre 2017. La Business Unit Services a considérablement renforcé ses effectifs de techniciens itinérants et de support technique, en accord avec la stratégie du Groupe. Les coûts d’intégration et de formation ont eu un impact négatif sur le résultat opérationnel (EBIT) de la Business Unit, qui s’élève à CHF 27.4 millions au premier semestre 2018, contre CHF 33.2 millions pour la même période de 2017. Les trois Business Units ont eu des coûts plus élevés en raison de l’intensification des activités d’impression numérique (Mouvent) qui font partie de BOBST depuis le 1er juin 2017.

Le résultat net a atteint CHF 24.9 millions contre CHF 27.7 millions en 2017. La baisse du résultat net est principalement liée au recul du résultat opérationnel (EBIT) et aux résultats en diminution des sociétés associées.

La trésorerie nette a baissé, passant de CHF 132.9 millions fin 2017 à CHF 31.8 millions. Ceci est principalement lié au versement des dividendes, ainsi qu’aux stocks temporairement plus élevés de machines à facturer au cours du second semestre. Les fonds propres consolidés des actionnaires ont atteint 35.0% du total du bilan, comparé à 35.6% à la fin de 2017.

ACTIVITÉS ET PERSPECTIVES PAR BUSINESS UNIT

Business Unit Sheet-fed

Les commandes totales suivent une tendance positive avec une augmentation de 13% par rapport à la même période de 2017, et une bonne performance dans le secteur du carton ondulé, avec 17% d’augmentation; la boîte pliante se situe à un niveau similaire, avec de bonnes perspectives pour le reste de l’année. Les marchés matures continuent de tirer la croissance, et l’Amérique du Nord affiche de meilleurs résultats que l’année dernière, avec 25% d’augmentation. La Chine a vu ses commandes progresser de plus de 35% en raison de la nouvelle stratégie «BOBST China 4.0» mise en place au premier trimestre 2018, et s’attend à de bons résultats pour les prochains mois grâce au succès des journées portes ouvertes organisées en juin sur le site de Shanghai.

Grâce à l’opportunité de livrer des machines en tout début d’année, le premier semestre 2018 a été excellent, avec un chiffre d’affaires en hausse de 29% par rapport à l’exercice précédent, à la fois dans les secteurs du carton ondulé et de la boîte pliante, en particulier dans les marchés matures, avec l’Amérique du Nord en progression de plus de 50% par rapport à l’année dernière. Dans les marchés émergents, seule la Chine fait mieux que l’année dernière, grâce à la nouvelle stratégie BOBST China 4.0.

Globalement, les perspectives pour l’exercice complet sont prometteuses sur la base du carnet de commandes actuel et de l’activité importante attendue au second semestre. Il y aura bien sûr encore des défis à relever, notamment dans le domaine des machines de dorure à chaud et dans une partie des marchés émergents, en particulier le Moyen-Orient et l’Afrique

Business Unit Web-fed

L’activité dans le secteur des matériaux flexibles reste à un bon niveau en termes de commandes, avec une hausse de 13% par rapport à l’année précédente. Il n’y pas eu d’évolution notable dans ce marché par rapport à 2017. Les pays matures restent en adéquation avec les niveaux de volume prévus. Dans les pays émergents, à l’exception d’un démarrage lent en Asie du Sud-Est, en Afrique et au Moyen-Orient, les autres pays ont un bon niveau d’activité.

La Business Unit Web-fed a participé à de nombreuses expositions internationales, dont Plast India à Ahmedabad, Plast Print Pack à Karachi, Expo Print à São Paolo, entre autres. Les tournées de présentation organisées avec des partenaires en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique centrale et en Amérique du Sud ont été bien accueillies et ont attiré de nombreux prospects et clients.

En mai, la nouvelle usine chinoise et le Centre de Compétences de Changzhou ont été inaugurés. Cette nouvelle infrastructure permettra à la Business Unit Web-fed de renforcer sa présence en Asie et de mieux desservir le marché local.

Le chiffre d’affaires du premier semestre a progressé de 12% par rapport à la même période de 2017, mais avec un mix produits totalement différent et moins favorable. La Business Unit s’attend à un second semestre très chargé, ce qui pourrait conduire à une situation encore plus déséquilibrée que les années précédentes.

Afin d’atteindre les objectifs de croissance ambitieux que le Groupe s’est fixés pour 2020, toute la structure des lignes de produits a été renforcée en vue de soutenir la croissance future.

Business Unit Services

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de la Business Unit Services a augmenté de 7% par rapport à la même période de 2017. Le volume d’activité a augmenté sur le marché européen, principalement en raison d’un nombre accru de programmes de maintenance, d’inspections de machines et d’activités relatives à la résolution de problèmes et au suivi à distance.

Les marchés émergents, dont la région Moyen-Orient et Afrique (MENA) et l’Inde, ont enregistré les taux de croissance les plus élevés. Cette progression reflète l’efficacité de notre nouvelle organisation et l’uniformisation des processus métiers, qui ont permis d’augmenter la satisfaction client. Si la région MENA et l’Inde ont progressé de plus de 25% par rapport à 2017, l’Amérique du Nord n’enregistre qu’une faible hausse dans le secteur des services. Au Japon et en Asie du Sud-Est, l’activité de services globale reste stable par rapport à 2017. Nous prévoyons une évolution normale de l’activité au second semestre 2018, à condition qu’aucun changement économique majeur ou relatif aux taux de change ne se produise.

La Business Unit Services continuera à développer ses compétences pour soutenir le développement de l’activité d’installation de machines dans le monde et faire face à la demande croissante des clients. La dernière partie de l’exercice 2018 sera axée sur «l’engagement, la formation et la fidélisation» des techniciens de service, afin de poursuivre l’optimisation des centres de distribution en Asie et en Amérique du Nord, et de continuer à améliorer la satisfaction client.

PERSPECTIVES POUR LE DEUXIÈME SEMESTRE 2018

Le Groupe prévoit une demande toujours forte pour ses produits et services, qui devrait générer une activité très soutenue dans la quasi-totalité des usines au second semestre 2018. En prenant en compte la forte croissance des ventes et le bon fonctionnement général du marché, le Groupe a accéléré la mise en place de certaines mesures en vue de:

• Investir dans le rehaussement de la qualité de certains nouveaux produits commercialisés ces dernières années;
• Lancer une gamme de produits d’impression numérique;
• Étendre ses activités dans l’Internet des objets (IoT);
• Renforcer son réseau de vente et de services ainsi que ses compétences sur les marchés émergents.

Toutes ces mesures, combinées à un mix produits défavorable dans la Business Unit Web-fed et à des efforts de restructuration plus importants que prévu dans l’une de nos entités en Allemagne, auront un impact négatif important sur la rentabilité du Groupe en 2018.

Aux taux de change actuels, et sauf événements imprévus, le Groupe table en 2018 sur une hausse de son chiffre d’affaires de 5 à 7% par rapport à 2017, ce qui se situe dans la limite supérieure des prévisions publiées fin février 2018. La perspective d’atteindre un résultat opérationnel (EBIT) «légèrement plus élevé que celui de l’année précédente (CHF 119 millions)» doit être revue à la baisse pour les motifs précités. Le Groupe prévoit de réaliser un résultat opérationnel (EBIT) plus élevé que CHF 90 millions pour l’ensemble de l’exercice 2018.

Les objectifs financiers à moyen et long terme, visant au minimum un résultat opérationnel (EBIT) de 8% et une rentabilité des capitaux investis (ROCE) de 20%, restent inchangés.

Bobst Group SA, Mex, Suisse

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved